La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

et sa campagne

 

 

Du Cycle de l'Air au web-documentaire

Le Cycle de l'Air est terminé, mais la mobilisation pour la qualité de l'air continue avec un projet encore plus ambitieux: la réalisation d'un wed-documentaire ATMOSphère, pour changer d'air

 


Nos publications

LE VELO (2015)

  

POLLUTION ET SANTE (2014)

 

TRANSPORT ET POLLUTION (2004)

 

 

Avec les médecins

Tribune commune des associations et médecins, publiée lors du pic de pollution de décembre 2016.

Voir la tribune

 

 

En Haute-Savoie, les pollueurs sont subventionnés

Posté le 27/01/2016

Suppression de 62 liaisons bus du service de transport public départemental Lihsa, subvention supplémentaire de 5 millions d’euros pour l’aéroport d’Annecy, lancement de la concertation sur le projet d’autoroute entre Machilly et Thonon dans le Chablais et lancement d’études pour des accès routiers supplémentaires pour l’hôpital CHAL… En Haute-Savoie, mieux vaut être pollueur pour être subventionné.

En ce début d’année 2016, le Conseil départemental prend une série de décisions qui renforcera encore la dépendance de la Haute-Savoie aux énergies fossiles et à leurs émissions polluantes et climaticides. Pourquoi ancrer de telle sorte notre département dans le passé ?

 

Les mentalités changent

Ces décisions engagent en réalité notre département vers un avenir toujours plus pollué et vers un accroissement du trafic routier et aérien. Aujourd’hui, les citoyens et les associations, non seulement environnementales, mais aussi de santé publique et d’agriculture paysanne, demandent un moratoire sur tous les projets routiers en Haute-Savoie, afin de réfléchir aux solutions de mobilité multi-modales, moins nocives pour l’air et pour le climat. Les haut-savoyards souhaitent également bénéficier de services de transports en commun efficaces et d’aménagements cyclables sécurisés pour leurs déplacements.

 

Des décisions d’une autre ère

Les décideurs de notre département doivent enfin prêter attention aux demandes actuelles des citoyens et cesser de recycler des idées du siècle dernier. On ne résoudra pas les problèmes du présent avec des solutions d'avant-hier. Aujourd’hui, la nécessité de réduire les émissions polluantes et climatiques, le souhait de vivre en meilleure harmonie avec l’environnement et dans une meilleure équité sociale sont des aspirations fortes pour les hauts-savoyards. Le Conseil départemental doit descendre de sa berline dorée et gérer le département avec l’intérêt de tous à coeur, y compris celui des 11% de foyers sans voiture et des jeunes, en quête d’une autre mobilité.

 

Tout est dit

Déclaration de Christian Monteil, président du Conseil départemental de Haute-Savoie : «Les jets privés ne sont pas à diaboliser. Je ne vois pas pourquoi je devrais me sentir coupable de maintenir cette activité». Moralité, mieux vaut être riche et pollueur si l'on veut pouvoir prétendre à des subventions publiques en Haute-Savoie.

  

Autoroute Machilly-Thonon:

concertation publique du 18 janvier au 18 mars 2016